Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Transférés

Publié le par Mililivre

Transférés

Auteur: Kate Blair

Editeur: Michel Lafon

262 pages

Prix: 16,95€

 

Résumé

Dans un futur proche, l’humanité a trouvé le moyen de soigner toutes les maladies : les transférer aux criminels, dont la quasi-totalité vient des ghettos, maintenus au ban d’une société qui touche à la perfection.

C’est dans ce monde qu’est née Talia Hale. À 16 ans, elle est la fille chérie d’un politique qui se voit déjà Premier ministre d’Angleterre. Atteinte d’un simple rhume, au plus grand dégoût de son entourage, elle doit subir son premier transfert. Mais à l’hôpital, Talia sauve une petite fille d’une agression. Une petite fille qui vit seule avec son grand frère, Galien, dans les ghettos.

Grâce à Galien, Talia découvre l’envers du décor et l’horreur d’un système où seuls les plus riches ont le droit à la santé.

Pour changer une société où la frontière entre bien et mal est plus floue que jamais, Talia devra briser le cocon doré dans lequel elle a grandi et combattre tout ce en quoi elle a toujours cru… y compris son propre père.

 

Mon ressenti

Merci aux éditions Michel Lafon pour cette découverte!

J'avais tellement hâte de lire ce livre! Le résumé m'avait vraiment donné envie et j'étais très impatiente d'en savoir plus sur cet univers dystopique où on guérit les gens "bien" en transférant les maladies à ceux qui ont commis des infractions. La couverture laisse apparaître un univers plutôt sombre comme je les aime. 

J'ai bien aimé cette histoire de fond mais je la trouve vraiment trop peu développée. J'ai l'impression que de lire le résumé, on a déjà lu le livre... En effet, lire le livre ne nous apporte pas beaucoup plus à part connaître les personnages. On a seulement une vue d'ensemble sur l'univers qui aurait pu être beaucoup plus approfondi et détaillé et les relations entre personnages vont beaucoup trop vite, on passe trop d'étapes à mon goût. Mes sens n'ont pas été mis en émois. On ne ressent rien de profond, ni amour, ni haine, aucun sentiment d'urgence ou de panique, on est loin d'être à fond dans l'histoire tant tout est survolé.

A côté de ça, j'ai tout de même aimé l'histoire de Talia qui remet toute sa vie en question pour ses nouveaux amis qui vivent dans un tout autre milieu que le sien. Talia fait partie de la "haute société", fille de politicien en pleine campagne électorale, elle va vivre son premier transfert. Les évènements tournent mal sur place mais Talia réussira à sauver une petite fille qui s'enfuit. Dans ses démarches pour la retrouver, elle devra passer par le ghetto et se rendra compte que la réalité est tout à fait différente de ce que l'on raconte sur ce quartier et que le gouvernement trompe ses électeurs... De là, on pense que Talia va élaborer un plan hyper compliqué pour renverser le gouvernement en place mais j'ai eu plutôt l'impression qu'elle se laissait bercer par les évènements. Elle agit trop peu et même le final qui aurait pu être explosif fait, pour moi, un bide...

Je suis dans l'ensemble plutôt déçue de cette lecture car il n'a pas eu l'effet escompté sur moi. Ce livre se laisse tout de même lire facilement et ne laisse pas non plus de sensation désagréable.

A voir par vous-même...

 

 

Commenter cet article