Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Atlantide, tome 1: Le code perdu

Publié le par Mililivre

Auteur: Kevin Emerson

Editeur: Milan

Collection: Macadam

465 pages

Prix: 15,90 Euros

 

atlantide.png

 

 

Résumé

 

Il y avait avant.

Et il y a maintenant.

Une Terre dévastée par les radiations solaires.

Une civilisation qui a sombré dans le chaos.

 

Et puis il y a Eden-Ouest, le paradis sous dôme. C'est là qu'Owen va passer ses vacances, sélectionné comme quelques autres.

Paradis?

Pas si sûr.

 

D'abord des blessures étranges. Une mise en garde énigmatique. Une transformation inquiétante...

Et une certitude: Owen peut sauver ce qu'il reste de la Terre. A condition qu'il comprenne quel est son rôle. Et comment le jouer...

 

 

 

Mon ressenti

 

 

Owen vit avec son père, sous terre. Les radiations étant devenues trop fortes pour vivre à la surface, les hommes qui ne sont pas morts brûlés se sont terrés pour survivre.

Il existe des dômes qui protègent des radiations et reconstituent la vie telle qu'elle était avant que tout ne brûle. La température, la faune et la flore y sont comme avant. C'est là que Owen va passer ses vacances, il a été sélectionné parmis d'autres pour passer quelque temps dans ce "paradis" et son père ne veut pas laisser passer cette occasion d'offrir à son fils quelques moments de quiétude et de bien être. 

Sauf que suite à sa noyade dont il a été sauvé in extremis, Owen a de drôles de coupures au niveau du cou et petit à petit, il sent son corps changer, avoir de nouveaux besoins.

Une étrange transformation s'opère en lui. Il trouvera rapidement des compagnons identiques à lui mais aucun ne comprend ce qu'ils sont et pourquoi leur corps a changé, ils savent juste qu'il faut garder le secret.

 

Sous le dôme, un camp de vacances a été entièrement reconstitué et comme dans la vraie vie, des groupes se forment, les jeunes populaires sont des tyrans et les jeunes plus discrets se font marcher sur les pieds. Owen fait parti de ce dernier groupe et le "rêve" se transforme vite en cauchemar. Surtout lorsque Owen se noie et que personne ne s'en aperçoit avant qu'il ait passé 10 minutes au fond de l'eau! De là, les supérieurs du camp vont s'intéresser de près à lui, à ce qui lui est arrivé et aux étranges coupures qu'il a sur le cou. On sent bien qu'ils ne faut pas qu'il ébruite ce qui lui arrive. Paul, le directeur du camp, tente de le mettre en confiance pour qu'il se confie. Il parait savoir ce qui lui arrive mais Owen s'en méfie pour le moment, il ne sait pas s'il peut lui faire confiance. 

 

Les cinquante premières pages m'ont parues un peu longues mais de là, j'ai été très intriguée par ce qui arrive au héro et par l'intrigue qui entoure tout ses changements. Les pages ont ensuite défilé rapidement.

L'univers créé ici est intéressant et surtout intriguant. Ce monde est bien construit et un brin de fantasy vient se mêler au fantastique. J'ai bien aimé surtout tout ce qui touche à la civilisation des Atlandes et de toute cette légende revisitée. Ce premier tome pose les bases de l'histoire qui promet d'être intéressante. 

Celle-ci est vraiment bien pensée et bien construite mais je ne sais pas encore si je lirai le second tome, je ne sais pas vraiment si l'histoire est totalement mon genre de lecture, peut-être que ce premier tome sera suffisant pour moi, je verrai au moment de sa sortie s'il me fait envie ou non. 

 

J'ai beaucoup aimé Owen. Un personnage normal de comportement avec ses mauvais côtés qui sont parfois un peu égoïstes et lâches mais ce personnage m'a assez touché de part ses faiblesses justement et on le voit évoluer au fil de ce tome, prendre de l'assurance malgré tous ses questionnements et ses doutes.

Les personnages secondaires sont également très réels, même les "gentils" ont leurs mauvais côtés et vis-versa, les "méchants" pourront également vous surprendre.

Quelques passages un peu crus sont aussi là pour nous rappeler à la réalité dans ce monde basé sur la légende de l'Atlantide.

 

Un très bon premier tome qui en ravira plus d'un!

Commenter cet article