Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les aventures d'Aliette Renoir, tome 1: La secte d'Abadon

Publié le par Mililivre

Auteur: Cécilia Correia

Editeur: Rebelle

301 pages

Prix: 18 Euros

aliette1-copie-1.png

 

Résumé 4ème de couverture


En arrivant à Paname, les Allemands s'étaient rendu compte qu'une menace plus dangereuse qu'eux sévissait déjà. Alors, en accord avec leurs autorités, ils laissèrent ma famille, les Renoir, continuer leurs petites affaires. Je vais vous dire : cela aurait été plus simple si j'avais dû zigouiller des rongeurs et encore... j'en avais horreur. Bon, je ne vais pas vous mentir plus longtemps, je déteste toutes les bestioles, qu'importe l'espèce animale. Sauf que la plus terrible de toutes, celle que je traquais chaque nuit demeurait mon pire cauchemar. Mais voilà, l'honneur de la famille restait ma priorité. Si bien que même si j'avais le trouillomètre à zéro, je devais quand même braver mes peurs en affrontant mon ennemi juré : le vampire.

 

 

Mon ressenti

 

J'ai mis longtemps à me décider à l'acheter mais la couverture et surtout les avis très positifs m'ont facilement convaincue de le prendre et de le lire rapidement!

 

Je me suis donc jetée dessus avec plaisir!

 

J'ai bien aimé l'histoire, l'intrigue est sympathique et les rebondissements à la fin de l'histoire sont assez surprenants!

Néanmoins, je n'ai pas accroché aux personnages ni à leurs relations.

 

Aliette est une jeune femme assez froussarde, ce qui est assez étonnant sachant qu'elle est la fille du chasseur de vampires le plus célèbre du coin. Chasseuse elle même, sa peur ne l'empêche pas d'être assez courageuse pour courser le vampire qu'elle surprend avec une femme dans la rue.

Sauf qu'au lieu de planter le pieu dans le coeur de ce dernier, elle tombe et le plante dans son propre ventre.

Le vampire en question la sauve et elle se retrouve transformée en un de ces monstres qu'elle déteste le plus au monde...

 

    Elle va devoir apprendre de ce nouveau monde et s'accoutumer à sa nouvelle condition. Cela s'annonce très périlleux pour elle mais elle va savoir s'allier avec des personnes qui l'aideront à pervenir à ses fins.

 

Là où sur la couverture, on voit une femme fatale très charismatique, on trouve dans le livre une petite gonzesse vraiment godiche, jolie mais sans charisme. Dans les moments où certains ont pu la trouver drôle et attachante, elle m'a malheureusement plutôt agacée et je l'ai parfois trouvé vraiment cruche.

Je n'ai vraiment pas accroché avec ce personnage.

 

Lawrence qui accompagnera Aliette tout au long de l'histoire m'a plu au début, il m'a donné quelques coups de chaud pour me paraître ensuite plat, gentil (peut-être un peu trop) mais vraiment fade.  

 

Seul Sytry sort un peu du lot avec sa personnalité ambigüe et mystérieuse. Jusqu'à la fin, on ne sait pas de quel côté il est et c'est un personnage qui nous réserve quelques surprises. 

 

J'ai vraiment l'impression d'être passée à côté de cette lecture.

La plume de l'auteure est bonne et beaucoup de mes copinautes qui ont des goûts assez similaires aux miens ont adoré donc je suis un petit peu déçue.

 

Le livre n'est pas du tout mauvais puisque l'histoire de fond, même si elle n'est pas inédite, est très bien, je n'ai juste pas su apprécier la personnalité d'Aliette.

 

Je ne lirai donc pas la suite même si la couverture me fait énormément envie!

 


 

 

Commenter cet article