Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #autres tag

La malédiction d'Oxford

Publié le par Mililivre

La malédiction d'Oxford

Auteur: Ann A.Mc Donald

Editeur: Michel Lafon

362 pages

Prix: 19,95€

 

Résumé

Cassandra Blackwell, jeune américaine d'origine modeste, intègre la prestigieuse université d'Oxford pour une année d'études. Toutefois, la qualité de l'enseignement, les porches recouverts de lierre ou les soirées étudiantes ne figurent pas parmi ses priorités. Elle n'a qu'un objectif: découvrir la vérité sur le passé de sa mère, étudiante à Oxford dans les années 1990, qui a fui ce paradis d'un autre temps avant de se suicider quelques années plus tard. L'enjeu est important, car Cassie pourrait enfin connaître l'identité de son père.

La jeune femme se lie rapidement avec l'élite anglaise et plonge dans ce monde fascinant aux traditions séculaires. Pourtant, au sein de ce campus légendaire, une force inquiétante est à l'œuvre: l'Ecole de la nuit, une société secrète qui semble liée à une série de suicides. Cassie pourriat bien être la seule à pouvoir y mettre un terme - mais à quel prix?

 

Mon ressenti

J'ai adoré l'univers dans lequel les personnages évoluent. L'université de Raleigh et même la ville d'Oxford paraissent hors du temps, d'une autre époque. Sombre et mystérieuse, Raleigh cache bien des secrets et quelques uns de ses étudiants paraissent être dans la confidence...

Cassie intègre l'université car sa mère, qui s'est suicidée il y a plusieurs années, semble y avoir été scolarisée avant de fuir quelqu'un ou quelque chose... Cassie va tenter de découvrir ce passé qu'elle lui a toujours caché et qu'elle a toujours fui.  

Elle se fait discrète car le mystérieux colis qu'elle a un jour reçu et qui l'a guidée jusqu'ici était vraiment mystérieux. Comme à son habitude, elle est seule et voir tout ces jeunes qui se lient lui rend la solitude de plus en plus pesante mais elle ne peut faire confiance à personne. D'autant que des choses étranges se passent dans cette université...

L'ambiance du roman est sombre et menaçante, on est stressé et oppressé presque tout le long de l'histoire qui se met en place tout tranquillement au départ pour finir dans une explosion de révélations! Le début est plutôt lent même si on arrive d'entrée à l'université, j'ai trouvé que l'auteure prenait vraiment le temps, il y a beaucoup de descriptions au départ, lesquelles j'ai appris à apprécier (car je ne suis pas fan des longues descriptions donc j'ai eu un peu de mal avec ça au départ) et qui posent très bien le décors, on s'y croirait! La fin est au contraire du début, riche en actions! On sent bien l'épée de Damoclès au dessus de la tête de Cassie, elle se met toujours plus en danger à chaque découverte, ce qui rend l'atmosphère encore plus lourde et menaçante.

Je commençais à douter de trouver du fantastique dans cette histoire, même si le résumé le laissait bien entendre. J'ai trouvé qu'il arrivait un peu tard du coup. Je me dis que soit l'auteure aurait pu en mettre un peu plus avant ou carrément pas du tout (cette deuxième solution m'aurait d'ailleurs bien convenue) mais c'est son livre, son choix... Et cela ne m'a pas empêché d'apprécier énormément ma lecture même si je m'attendais à quelque chose de plus terre à terre et encore plus macabre.

On est loin des histoires d'ados guidés par leurs hormones que l'on peut lire en ce moment. (Non pas que je les critiques hein! Car j'adore ce genre d'histoires! Mais ça fait du bien de changer et de lire un autre style.) Cassie a les pieds sur terre et sait ce qu'elle veut. Elle est ici dans un but précis et elle affrontera tout les dangers pour connaître enfin la vérité. C'est la quête de toute une vie et les réponses à ses questions dépendent de son passage à Raleigh.

Merci beaucoup aux éditions Michel Lafon pour cette très bonne découverte! J'ai passé un très bon moment de lecture en compagnie de tout ce petit monde très spécial!

 

 

 

Voir les commentaires

Folie(s)

Publié le par Mililivre

Auteur: Les Artistes fous associés

Editeur: Les éditions des Artistes Fous 

368 pages

Prix: 15 Euros 

 

Folies.png

 

Résumé

 

Les Fous ont la parole !

Folie joyeuse, tragique, douce ou furieuse, folie visionnaire, délirante, compulsive, criminelle ou simplement géniale... Mais aussi : folie qui ouvre sur un autre monde, qui efface les limites de la réalité. Entre engloutissement et hypothétique guérison.Dans cette troisième anthologie des Artistes Fous Associés, 18 écrivains de tous horizons vous initieront aux arcanes de nos déraisons les plus secrètes. Pour ne plus jamais dire : “Je suis sain d’esprit”.

 

 

Mon ressenti

 

Ce livre est une anthologie, un recueil de plusieurs nouvelles si vous préférez. J'ai été contactée il y a quelques temps pour lire en SP et même si à priori, ce n'était pas forcément mon style de lecture pour certaines nouvelles, j'ai voulu tenter. Ca fait du bien de parfois lire des genre auxquels on est pas habitué.

 

J'avoue qu'après réception, j'ai mis pas mal de temps avant de l'ouvrir, j'y allais même "à reculons", j'ai toujours un peu peur de me lancer dans ces genres qui ne sont pas dans mes styles de lectures, toujours peur de ne pas accrocher mais je me suis enfin lancée. 

 

La première nouvelle m'a un peu rassurée, l'histoire est bonne, bien écrite, la chute est sympa et surprenante. Elle annonce un peu la couleur du recueil. J'ai donc poursuivis avec moins d'appréhension. J'ai plus aimé les nouvelles concernant la seconde partie du roman qui, je trouve, sont plus percutantes et bien plus intéressantes car les sujets m'ont parus plus graves.

 

Chaque nouvelle nous fait passer d'un état, d'un degrés de folie à l'autre, c'était très intéressant. Parfois nous sommes dans la tête d'une personne née folle, parfois ce sont les évènements qui les rendent folles, leur environnement...

 

Alors, bien sûr, il y a certaines nouvelles auxquelles je n'a pas forcément accroché, d'autres qui étaient sympa à lire une fois ou encore qui m'ont intéressée sans pour autant laisser une trace indélébile. Malgré cela, elles sont toutes vraiment bien écrites, chacunes dans leur genre et peuvent plaire à un certains public, adulte de préférence.


Certaines nouvelles m'ont par contre vraiment marquée, comme C15 par exemple, une dystopie, l'histoire est intéressante.

J'ai adoré Europe, une nouvelle SF qui se passe dans le confinement d'un vaisseau spatial, j'ai vraiment aimé ce stress qui nous tient tout le long de l'histoire.

L'univers dystopique de Sanguines est génial avec des personnages marquants, Les soupirs du voyeur est choquant, tellement bien écrit qu'il est percutant, j'ai adoré.

Je pensais écrire un avis en demi-teinte pour ce recueil mais finalement je ne vois que du positif à vous en dire, je pense simplement qu'il n'est pas à glisser entre toutes les mains car nous sommes, pour la plupart du temps dans la tête de la personne folle et il faut accepter de lire certains comportements qui sont parfois justement inacceptables, impensables et même ignobles.

Egalement, certaines nouvelles peuvent être très crues tant dans leur description que dans le récit ou les dialogues, scènes de meurtres, de sexe décrites avec avidité. J'ai adoré! Mais je me répète, à ne pas mettre entre toutes les mains car certains passagent peuvent choquer.

 

Une bonne découverte pour moi.

 

Merci à Southeast Jones pour m'avoir permis de lire cet anthologie et également de découvrir ces très bons auteurs français!

 

 


Voir les commentaires

Bora bora's bitches

Publié le par Mililivre

Auteur: Jacinthe Nitouche

Editeur: EdiBitch

576 pages

Prix: 15 Euros


BBB_cover_72dpi.jpg

 

Résumé

 

Avant toute chose, je préfère prévenir : âmes sensibles et personnes à la santé fragile s'abstenir... si tu ne supportes pas la vulgarité et que le langage cru te donne de l'urticaire ceci n'est pas pour toi... Si tu fais également une réaction cutanée aux notes de bas de page, tu risques d'être déçu. Après j'ai envie de dire : advienne que pourra !!!

Que dire à part que je vis, ou plus exactement j’essaye de survivre, avec trois filles plus cinglées les unes que les autres : Pétra Van de Pute, Jane Moreau et Phillis Pine, dans un endroit que nous avons rêveusement surnommé « Bora-Bora ». Oui, sur le papier ça peut envoyer de la bûchette, mais dites-vous que dans la vie c’est pire. Pour épicer le tout, un mâle de nature indéterminée, qui a le don de me mettre le téton en érection et la vulve au court-bouillon, est apparu subitement sur notre palier.

Vous allez donc suivre une année de notre merveilleux quotidien, et quel quotidien !

Quoi ?

C’est moi qui raconte, je ne vais pas vous dire que notre vie est aussi molle que le périnée de Mamie Nova, ce ne serait pas crédible.

Voilà, alors après, il ne vous reste plus qu’à mélanger tout ça dans un shaker, verser le cocktail dans un joli verre avec une paille et le déguster amoureusement.

 

 

 

Mon ressenti

 

Alors j'ai pas mal de choses à dire sur ce livre, et certaines seront certainement en totale contradiction mais ne m'en tenez pas rigueur car ce livre est assez perturbant. Et que vous aimiez ou non, il ne vous laissera pas indifférent. Je n'avais jamais lu un livre si vulgaire, tant par les dialogues entres les personnages que par leurs comportements mais contre toutes attentes, j'ai adoré!

Je pense qu'il faut se faire son propre avis car pour ma part, j'étais bourrée d'apprioris car oui, je sais être vulgaire et crue dans mes paroles mais je ne savais pas si j'allais vraiment encaisser, assumer le fait de lire un livre que je pensais SEULEMENT vulgaire et cru mais Bora bora's bitches, c'est quand même plus que ça!

 

Nous abordons le livre du point de vue de Jacinthe Nitouche (voyez déjà le nom qui en dit long...), c'est une nana plutôt bien dans sa peau, elle aime la vie et le sexe et ne s'en prive pour rien au monde!

Elle vit avec 3 colocataires qui sont égalements ses 3 plus grandes amies. Pas de tabou entre elles. Elle se parlent de tout, franchement et avec un parlé assez particulier. Elle se taclent souvent et bizarrement, c'est une affaire qui roulent entre elles. Elles se connaissent par coeur et s'entendent à merveilles malgré leurs différences et leurs défauts, elles s'acceptent et se respectent. La complicité entre elles est géniale et j'ai adoré cette solidarité. Elles sont encore plus proches que des soeurs et des amitiés comme celle-ci, on en voit peu.


Malgré leurs grandes gueules et leur vulgarité, elles sont hyper touchantes, chacune dans leur genre, je me suis vraiment attachée à elles.


Leur appartement, surnommé Bora bora, est pour elles un sanctuaire, un lieu de repères, paisibles (ou pas, vu le bordel qu'elles y font!) leur petit nid douillet. Et justement, un nouveau voisin vient d'emménager sur le même pallier que les filles, ce mec est une bombe atomique! Mais quelle tête de c**! Jacinthe est sous le charme mais ne se laisse pas avoir si facilement mais quand les sentiments s'en mêlent, elle est un peu perdue... Elle qui pensait ne plus avoir de coeur...

 

Parlons maintenant de l'écriture, c'est vulgaire, comme le reste! Mais au moment où je me demandais si tout le long du livre était écrit comme ça et surtout si j'allais supporter de lire un livre entièrement écrit comme ça, je me suis habituée à cette vulgarité qui m'a tout de même parfois surprise car j'ai quelques fois pensé que ça allait trop loin dans le contexte du monde du travail par exemple ou avec les parents ou même entre elles, elles sont parfois fatiguantes mais j'ai pris cela avec dérision et c'est finalement plutôt bien passé.

 

Le fond de l'histoire est sympa, il y a de la romance, on côtoie aussi le monde du travail mais le thème principal abordé est cette amitié inconditionnelle entre ses 4 amies qui sont complètements barrées qui m'ont souvent vraiment fait marrer!

J'avoue que certains passages étaient un peu lourds, d'autres répétitifs et longuets mais à d'autres moments, je me suis éclatée avec les filles, elles m'ont parfois fait mourir de rire et rien que pour ça, j'ai aimé ce bouquin! Il y a des passages aussi chauds bouillants que j'ai adoré et d'autres très touchants.

 

C'est un livre bien dans notre temps, on y trouve plein plein de références de chanteurs, d'acteurs et autres de notre époque avec du fait, plein plein de notes à la fin de chaque chapitre qui peuvent être utiles mais qui prennent beaucoup de pages!

Mais j'ai adoré voir les filles danser sur du Larusso ou encore Corona et regarder Diry Dancing ou même lire Twilight ou 50 nuances de Grey qui m'ont rappelé mon adolescence ou mes lectures de ces dernières années!

 

Alors oui, ce livre est loin d'être parfait, mais il est comme les filles, on l'aime avec ses qualités et ses défauts.

 

Bien sûr, il ne faut pas être prude et je pense qu'il faut un certains caractère pour encaisser tout ce que ce livre a à nous donner mais si ça ne vous fait pas peur, je vous conseille de tenter, c'est presque que du bonheur!


Je pense que je lirai le tome 2 avec plaisir! Pas de suite hein! Ca risquerait de faire trop d'un coup car le tome 1 est déjà bien épais mais quand je le sentirai, je me prendrai le second tome et le lirai avec grand plaisir. 

 

YMCA dans vos corps! ;-)

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>